Communication | 04 septembre

En juin dernier, le CEFRIO dévoilait ses plus récents résultats concernant le volet médias sociaux de son enquête NETendances 2014. Non sans surprise, le constat est à la popularité toujours croissante des médias sociaux. Cette tendance grandissante ne fait que confirmer que nous sommes bel et bien entrés dans une ère du numérique. Selon cette récente étude du CEFRIO, plus d’un internaute québécois sur deux (52%) se branche sur son compte quotidiennement. Les sites Youtube (71%) et Facebook (70%) sont les plus populaires parmi l’ensemble des internautes québécois. Viennent ensuite Google+ (30%), LinkedIn (19%), Twitter (13%) et Pinterest (10%). Google + en 3e position n’est pas surprenant, car ce réseau très large est souvent utilisé par des personnes qui ne sont pas au courant d’avoir un compte Google. Simplement, ces personnes utilisent Gmail ou Youtube et par conséquent, se créent un compte Google. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont recours à l’usage de Google+, car il favorise les entreprises inscrites sur son propre service sur le plan du référencement. À noter toutefois que malgré cet engouement pour le web et les réseaux sociaux, les québécois ne font pas usage d’Internet de la même façon selon leur âge. En effet, d’après le CEFRIO, près de 100% des 18-24 ans interrogés réalisent au moins une activité sur les réseaux sociaux lorsqu’ils utilisent Internet. De plus, les jeunes consultent davantage les avis et les recommandations qui proviennent des réseaux sociaux lorsqu’ils réalisent des achats en ligne. Après 35 ans, cette utilisation décline progressivement. Elle est même différente. Par exemple, le réseau social professionnel LinkedIn reste davantage populaire auprès des internautes de 35 à 54 ans qu’auprès des plus jeunes. En revanche, 70% des utilisateurs de médias sociaux, tous âges confondus, suivent au moins un organisme, une entreprise ou une personnalité publique.

D’après le « Twitter Top 100 », en juillet 2014, les trois personnalités publiques les plus suivies sur Twitter sont la chanteuse Katy Perry avec plus de 54 millions d’abonnés, le chanteur Justin Bieber avec plus de 53 millions d’abonnés et le président Barack Obama avec plus de 44 millions d’abonnés. Les trois principales raisons de suivre une marque, un organisme, une entreprise ou une personnalité publique sont d’être au courant des nouveautés, de trouver des réponses à leurs questions et d’obtenir des promotions. Il est d’ailleurs démontré que le suivi sur les réseaux sociaux augmente les intentions d’achats.

Un autre constat révélateur de l’intérêt toujours croissant des québécois pour les réseaux sociaux peut être émis. En 2014, sur l’ensemble des internautes québécois, 79% des 45-54 ans réalisent au moins une activité mensuelle sur les médias sociaux. Chez les 55-64 ans, c'est 73% et chez les 65 ans et plus, 66%.

En janvier 2013, une communauté numérique a ouvert ses portes à Manhattan sous le nom de « Senior Planet », devenant le premier centre américain de recherche des technologies dédié aux plus de 60 ans. Un beau projet qui montre que les baby-boomers et les aînés sont maintenant connectés et comblent même l’écart de connaissance en matière de réseaux sociaux entre leur génération et celle des plus jeunes.

Retour au blogue