11 juillet 2019

L’hégémonie du web – La nécessité du responsive web design

L’année 2016 marquait le début de l’hégémonie du web mobile à l’échelle mondiale. Selon StatCounter, 51,3 % de la navigation web avait été effectuée à partir d’un appareil mobile contre 48,7 % sur un ordinateur. Cette nouvelle réalité engendre une évolution des méthodes de travail des artisans du web, qui se voient obligés de repenser leur processus de création d’un site web en se questionnant sur les attentes et besoins actuels des internautes.  

Qu’est-ce que le responsive web design ? 

Les tailles des écrans étant de plus en plus variées, le responsive web design – ou design adaptatif en français – devient nécessaire pour répondre aux besoins de la navigation moderne qui, entre autres, s’effectue davantage avec le pouce. Le site devient réactif, s’adaptant à la résolution de l’écran utilisé (TV, tablette, mobile, etc.) : les images s’ajustent en temps réel, de même que les textes, les titres et les sous-titres. Avec une narrative de navigation beaucoup plus restreinte, il était donc primordial d’inventer une technique de navigation ergonomique pour rendre l’expérience du mobinaute plus agréable. 

« Less is more »

 Puisque concevoir une version d’un site web pour chaque terminal est long et coûteux, les designers vont prioriser celle mobile plutôt que grand écran (design mobile-first). La célèbre phrase prononcée par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe « less is more » nous rappelle que la simplicité gagne à tous les coups. Ainsi, l’idée est d’éliminer toute information jugée accessoire et de ne conserver que celle absolument nécessaire à la compréhension et à la bonne utilisation du site web, tant sur l’ordinateur que sur la version mobile. Il faut dorénavant orienter le visiteur vers les éléments clés du site et véhiculer une information concise tout en concevant un design fonctionnel sur les différents appareils. 

Ce n’est pas la première fois que les artisans du web sont confrontés à un tel changement. À l’époque des écrans cathodiques, la solution de plusieurs designers était de se limiter à 960 pixels pour tenter d’y intégrer un maximum de contenu à l’aide de systèmes de grilles reflétant un ordre présumé. Au fil des générations, ils ont su s’adapter aux nouvelles réalités pour suivre les enjeux du marché et offrir à leur clientèle un produit moderne aux avantages multiples. 

Le responsive web design facilite donc la navigation et satisfait aux nouveaux paradigmes technologiques et comportementaux. Si un site web est bien élaboré et construit selon la logique mobile-first, l’expérience de navigation en sera transformée positivement. L’internaute aura accès à une information plus affinée, susceptible de répondre rapidement à ses interrogations ou de rendre son expérience d’achat plus conviviale. Bref, le design adaptatif est une solution durable et intéressante, tant pour les artisans du web que pour les mobinautes, sans cesse assoiffés de nouveautés technologiques.